Se professionnaliser

La professionnalisation est l’une des missions confiées au GIP Lorraine Parcours Métiers (LorPM)  par ses financeurs, l’État et la Région. LorPM conçoit et met en œuvre un programme d’actions d’information et d’animation qui vise tous les acteurs lorrains de la relation orientation-emploi-formation pour favoriser une mixité des publics et une culture partagée.

 
 
Par ailleurs, le GIP apporte un  appui soutenu à certains professionnels en fonction des politiques régionales mises en œuvre. En 2016, les acteurs du SPRO, les opérateurs du CEP, les formateurs intervenant sur le dispositif « Atout Clés »,  les membres des CCTEFP et les personnels pénitentiaires bénéficieront d’un accompagnement spécifique. LorPM accompagne également les organismes de formation retenus sur les marchés régionaux pour leur permettre d’intégrer l’utilisation du portefeuille de compétences numérique LORFOLIO dans leur pratique professionnelle.
Enfin, LorPM vient en appui à tous ces acteurs en créant des outils pédagogiques (guides, tableaux de bord, cartographies…) dédiés à l’information et en mettant à leur disposition des publications.

 Pour tous les professionnels lorrains

de l’orientation (SPRO et CEP),
de  la formation,
de l’emploi,
de l’insertion.

 

 Objectifs
Accompagner la montée en compétences de ces acteurs régionaux, en complément des programmes de professionnalisation élaborés par les différents réseaux.
Faciliter l’interconnaissance entre ces professionnels.
Favoriser une culture professionnelle partagée.

 

 Thématiques
Sécuriser les parcours professionnels avec la VAE
Lutter contre l'illettrisme et développer les compétences clés
Intégrer le portefeuille numérique de compétences LORFOLIO dans sa pratique professionnelle
Exploiter les outils mis à disposition par LorPM
Croiser les approches métiers / territoires
Appréhender la réforme et l'environnement de la formation professionnelle
 

Ce programme est « évolutif » dans la mesure où son contenu s’enrichit au fil des mois de nouvelles actions, voire de thématiques, en fonction des priorités définies par les financeurs de LorPM et suite aux remontées des besoins qui s’effectueront lors de la mise en place en 2016 des comités de coordination SPRO sur différents territoires.

 

 Modalités d’organisation et d’inscription
Actions courtes (d’1 demi-journée à 4 jours) et présentation d’outils à dates fixes Metz ou Nancy-Tomblaine     
Délocalisations possibles dans le cadre du SPRO
Participation gratuite (financement Etat-Région)
Inscriptions dans la limite des places disponibles via le formulaire en ligne associé à chaque action
Animation : LorPM (pour les actions qui portent sur ses champs d’expertise), partenaires locaux ou prestataires

 Lutte contre l'illettrisme

De quoi parle t-on ?
« L’illettrisme qualifie la situation de personnes de plus de 16 ans qui, bien qu’ayant été scolarisées (en langue française, ndlr), ne parviennent pas à lire et comprendre un texte portant sur des situations de leur vie quotidienne, et/ou ne parviennent pas à écrire pour transmettre des informations simples.
Pour certaines personnes, ces difficultés en lecture et écriture peuvent se combiner, à des degrés divers, avec une insuffisante maîtrise d’autres compétences de base comme la communication orale, le raisonnement logique, la compréhension et l’utilisation des nombres et des opérations, la prise de repères dans l’espace et dans le temps, etc.
Malgré ces déficits, les personnes en situation d’illettrisme ont acquis de l’expérience, une culture et un capital de compétences en ne s’appuyant pas ou peu sur la capacité à lire ou à écrire. Certaines ont pu ainsi s’intégrer à la vie sociale et professionnelle, mais l’équilibre est fragile, et le risque de marginalisation permanent. D’autres se trouvent dans des situations d’exclusion où l’illettrisme se conjugue avec d’autres facteurs. » Cadre national de référence, ANLCI, 2003, p. 72

Quelle est l’ampleur du phénomène ?

7 % de la population adulte âgée de 18 à 65 ans ayant été scolarisée en France est en situation d’illettrisme, soit 2 500 000 personnes. Sur ces 2 500 000 personnes en situtation d'illettrisme, plus de la moitié exerce une activité professionnelle.

Les chiffres de l'illettrisme :

- des adultes : l'illettrisme en France (janvier 2013) | l'illettrisme en Lorraine (septembre 2007)
- des jeunes : l'illettrisme par département/par région (2004/2015) | Note d'information sur la Journée défense citoyenneté (JDC) 2015

 

Comment identifier le public en situation d’illettrisme ?

Repérer, c'est d'abord observer et relever un faisceau d'indices pertinents qui vous permettront de poser un diagnostic fiable.  La confrontation de la personne à l'écrit - sur place et devant vous - sera l'élément déterminant : c'est la condition sine qua non d'un repérage réussi. N’hésitez donc pas à demander à la personne d’écrire quelques mots devant vous, sous un prétexte quelconque : une simple signature, la prise en note d’un numéro de téléphone ou d’une adresse peuvent suffire…
La grille "indices révélateurs d'une situation d'illettrisme" est un mémento : au fil des entretiens - a priori motivés par tout autre chose (problème d'emploi, de logement, de santé...) -, vous y cocherez les items correspondant aux indices observés.

Vers quelle formation l’orienter ?

Le dispositif « Atout Clés »
Affiche  "Atout Clés" et le courrier d'accompagnement

 

Comment proposer la formation ?

Une fois la situation d’illettrisme identifiée, vous ne devez pas hésiter à aborder la question avec la personne. Mais comment en parler avec la personne concernée et engager avec celle-ci une démarche d’accompagnement vers le réapprentissage des savoirs fondamentaux ? Car proposer une formation de base, c’est orienter la personne vers la réponse la plus adaptée à ses besoins et à son profil, mais aussi l’accompagner dans son parcours de formation professionnelle ou de recherche d’emploi.
De votre part, cela implique tout d’abord d’être convaincu de l’intérêt de cette formation pour la personne, puis d’oser évoquer la question avec elle. Une attitude bienveillante peut suffire à initier et encourager le dialogue. Ainsi, après avoir sollicité la personne pour qu’elle écrive quelques mots, il est parfois possible d’aborder la question de façon directe et simple en ces termes « C’est difficile pour vous de… » ou « Vous n’avez peut-être pas l’habitude de… ».

 

 Animation du dispositif  « Atout Clés »

Les objectifs du dispositif pour l’acquisition d’un socle de compétences « Atout Clés », financé par la Région Alsace Champagne-Ardenne Lorraine, sont définis par le décret du 13 février 2015 : «  Le socle de connaissances et de compétences mentionné aux articles L.612-2, L.63461 et L.6323-6 5 (du code du travail) est constitué de l’ensemble des connaissances et des compétences qu’il est utile pour un individu de maîtriser afin de favoriser son accès à la formation professionnelle et son insertion professionnelle. Ce socle doit être apprécié dans un contexte professionnel. Ces connaissances et compétences sont également utiles à la vie sociale, civique et culturelle de l’individu ». Le dispositif « Atout Clés » est constitué de 3 familles de modules, auxquelles s'ajoute un module LORFOLIO.

Le dispositif « Atout Clés » s'adresse prioritairement aux personnes en situation d'illettrisme qui souhaitent développer leurs compétences de base nécessaires à la vie quotidienne et professionnelle.

Modules sur « Atout Clés »

 Module « Socle »

Les contenus et supports pédagogiques sont contextualisés de façon à être mis en lien avec des situations vécues dans le milieu professionnel et extra professionnel. On y apprend :
- à communiquer en français à l’oral et à l’écrit,
- à compter, dénombrer, calculer, résoudre un problème,  à se repérer dans l’espace, dans le temps,
- à utiliser un ordinateur…
- à travailler dans le cadre de règles définies d’un travail d’équipe,
- à travailler en autonomie et réaliser un objectif individuel,
- à apprendre tout au long de sa vie,
- à maîtriser les gestes et postures et respecter les règles d’hygiène, de sécurité et environnementales élémentaires.


Les contenus de ce module sont communs à la certification CléA qui garantit la maîtrise d’un Socle de Connaissances et de Compétences Professionnelles

Module « Clés »

Utilisation du Référentiel des Compétences Clés en Situation Professionnelle (RCCSP).
L’objectif de ce module est d’apporter un accompagnement pédagogique adapté aux personnes en situation d’illettrisme sur les modules « Socle » et « Préparation ».

Module « Préparation »

L’objectif est de concevoir et animer des séances de remise à niveau pour préparer des concours, des tests d'entrée en formation.

Module LORFOLIO

L’objectif est de permettre à chaque stagiaire d’utiliser l’outil LORFOLIO, le portefeuille numérique de compétences lorrain, pour identifier, formaliser et valoriser ses compétences.
Diaporama présenté aux Journées du numérique à Lyon, le 7 septembre sur l'atelier 6

 

 

Démarche pédagogique 

La formation se déroule en groupe mais elle est individualisée, c’est-à-dire qu’elle répond aux besoins et au rythme d’apprentissage de chaque participant. Les contenus et supports pédagogiques sont contextualisés de façon à être mis en lien avec des situations vécues dans le milieu professionnel et extra-professionnel.

 

Les publics concernés

Pour le Module « Socle » : tout demandeur d’emploi inscrit ou non à Pôle emploi, prioritairement de niveau VI, Vbis et V, ayant un projet professionnel validé dont les difficultés à maîtriser le Socle de Connaissances et de Compétences Professionnelles  (lire, écrire, compter, calculer, apprendre…)  freinent le projet d’insertion professionnelle. Il s'adresse aux personnes en situation d'illettrisme et aux personnes en situation de remise à niveau.

Pour le Module  « Clés » : ce module est transverse aux autres modules. Il consiste en un accompagnement renforcé et s’adresse prioritairement aux personnes en situation d’illettrisme ou de faible niveau de maîtrise des compétences clés.

Pour le Module « Préparation » : il s’adresse aussi à des demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi, ayant un projet professionnel validé qui nécessite le passage d’un concours, de tests d'entrée en formation et pour lesquels une remise à niveau est nécessaire.

Autres publics
- Les salariés qui ne souhaitent pas que leur employeur soit informé de leurs difficultés en lecture, écriture et calcul.
- Les salariés qui travaillent sur les chantiers d’insertion ou en contrat aidé.
- Les salariés en Emploi d'Avenir.
- Les jeunes de 16 à 25 ans ayant quitté le système scolaire depuis moins d’un an et ayant intégré le Dispositif d’aide à l’insertion professionnelle (DAIP).

 

Prescription par les conseillers

Le recrutement des stagiaires s’effectue sur prescription :
de Pôle emploi
d’une Mission locale
d’un Centre d'Information et d'Orientation (CIO)
dans le cadre du Dispositif d'Aide à l'Insertion Professionnelle (DAIP)
de Cap emploi
du Conseil départemental (CD)
de la Commission Pluridisciplinaire Unique des établissements pénitentiaires où « Atout Clés » a été mis en œuvre.
NB : 5 opérateurs en Lorraine assure le Conseil en Evolution Professionnelle.

 

Durée et rythme de la formation
De 40 à 300 heures de formation. Entrées et sorties permanentes.      
Pas plus de 28 h de formation par semaine.

 

Lieux de formation / organismes de formation retenus sur le dispositif « Atout Clés »

Deux organismes partenaires : Alaji et le réseau des GRETA assurent le fonctionnement et l'animation pédagogique du dipositif « Atout Clés » sur les quatre départements.

Département Sites obligatoires Antennes potentielles

M. & Moselle

Longwy, Briey, Toul, Pont-à-Mousson, Nancy, Vandoeuvre, Lunéville

Longlaville,  Auboué, Colombey,  Nomény, Neuves-Maison, Villerupt, Jarny, Foug, Thiaucourt, Pulnoy, Tantonville

Meuse

Bar-le-Duc, Commercy, Verdun

Revigny-sur-Ornain, Étain

Moselle

Sarrebourg, Château-Salins, Sarreguemines, Saint Avold, Forbach, Thionville, Metz, Rombas

Fameck, maizières-lès-Metz, Woippy, Sierck-lès-Bains, Bouzonville, Bitche, Dieuze

Vosges

Épinal, Neufchâteau, Remiremont, Gérardmer, Saint-Dié-des-Vosges

Rambervillers, Vittel, Charmes, Mirecourt, Le Thillot, Raon-L'Etape

Accompagnement des personnels pénitentiaires sur la formation professionnelle
Méthodes et conseil VAE pour les conseillers CEP en 2e niveau
Animation de groupes de travail
Mise à disposition de ressources informatives et documentaires
Formations aux métiers de la formation, de l'insertion et de l'orientation professionnelle en Lorraine
Recueil de besoins (questionnaire en construction)

Cindy BONA, chargée d’animation (LORFOLIO)
03 87 68 10 24 | cindy.bona@lorpm.eu

Marianne GROSJEAN, responsable de Pôle Professionnalisation-Animation
03 83 98 98 73 | marianne.grosjean@lorpm.eu

Hafida HADRA, chargée d’animation (LORFOLIO)
03 83 54 58 48 | hafida.hadra@lorpm.eu

Sophie PARENT (inscriptions au catalogue)
03 83 54 20 00 | sophie.parent@lorpm.eu

Sandrine PUGLIESE, chargée d’animation (VAE et illettrisme)
03 87 68 10 21 | sandrine.pugliese@lorpm.eu

Alice WYPYSZYNSKI, référente pédagogique (illettrisme et développement des compétences clés)
03 87 68 11 25 | alice.wypyszynski@lorpm.eu

Source : GIP LorPM