Gérer son projet de formation

Le marché du travail a fortement évolué ces quarante dernières années en France. Devenu plus instable, il a été considérablement modifié par l’augmentation du chômage et par une montée des mobilités professionnelles, volontaires ou forcées, internes ou externes à l’entreprise. Les trajectoires professionnelles, qui étaient relativement rectilignes dans le passé, sont devenues davantage heurtées et la formation professionnelle tout au long de la vie apparait désormais comme un instrument de sécurisation du parcours des individus.

 

La formation professionnelle tout au long de la vie permet à chacun de bénéficier d’une formation :
dans le cadre de la  formation initiale sous statut scolaires ou étudiant, mais également sous la forme de lapprentissage,
dans le cadre de la formation professionnelle continue destinée aux adultes et aux jeunes, déjà engagés dans la vie active ou qui s'y engagent.

Notre système de formation professionnelle continue se caractérise par une approche par statut parmi lesquels on peut distinguer : Salarié du secteur privé | Agent de la fonction publique | Demandeur d’emploi  | Jeune en recherche d’emploi d’au moins 16 ans | Non salarié.

Les dispositifs d’accès, de financement de la formation, et les mesures destinées à favoriser l’emploi se rattachent le plus souvent à cette catégorisation par statut.

Ces pages sont réalisées en vue d'aider dans le pilotage du parcours professionnel et dans la connaissance des dispositifs et droits.


Un nouveau dispositif créé par la loi du 5 mars 2014 prévoit un Conseil en évolution professionnel (CEP) pour accompagner les personnes dans leurs démarches.
Différents lieux d’information et de conseil relevant du Service régional de l’orientation (SPRO) mettent en œuvre cette prestation.

 

La formation initiale se compose de l’enseignement général, de l’enseignement professionnel, de l’enseignement supérieur et de l’apprentissage. Elle concerne les jeunes sous statut scolaire ou étudiant, et les jeunes salariés entrés en apprentissage. Pour favoriser l’insertion professionnelle des jeunes, un accompagnement spécifique et une mission de lutte contre le décrochage scolaire ont été organisés.

Dans le cadre du service public de l'orientation tout au long de la vie, deux principaux réseaux dépendant du ministère l’Éducation Nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche sont implantés sur tout le territoire : le réseau des Centres d’information et d’orientation (CIO) et le réseau des Services communs universitaires d’information et d’orientation et de l’insertion professionnelle (SCUIO-IP).

La Région Lorraine, a quant à elle, mis en œuvre  différents dispositifs pour faciliter l’entrée en formation des jeunes.

 

La formation initiale

L'enseignement général primaire et secondaire
- Découvrir le système éducatif
- Retrouver l'information sur les établissements publics d'enseignement agricole

L'enseignement supérieur
Toute l'information sur l'enseignement supérieur (formations et diplômes, établissements, orientation et insertion...)

Se former en apprentissage
Le Contrat d’apprentissage est un contrat à durée déterminée de type particulier d'une durée de 1 à 3 ans, prévoyant une formation alternant, périodes en organisme de formation [centre de formation d’apprentis (CFA), section d'apprentissage, unité de formation par apprentissage (UFA) ] et périodes en entreprise pour les jeunes de 16 à 25 ans inclus. Il prévoit une rémunération en pourcentage du SMIC pour l'apprenti, et des aides à l'employeur : indemnité compensatrice forfaitaire, exonération de charges sociales… En savoir plus sur le contrat d'apprentissage

L'insertion professionnelle et la lutte contre le décrochage scolaire
- Dispositif accompagnement  à l’insertion professionnelle -  DAIP
- La Mission de lutte contre le décrochage scolaire (MLDS)
Elle a deux finalités dont l'une est de réduire, par des actions de prévention, le nombre de sorties sans diplôme et de prendre en charge les élèves décrocheurs de plus de 16 ans en vue d'une rescolarisation et/ou d'une qualification reconnue, pour une insertion sociale et professionnelle durable.
- Le décrochage scolaire
 

L'orientation scolaire et professionnelle en Lorraine

 Les Centres d'information et d'orientation (CIO)
Implanté dans chaque district scolaire, le CIO est un centre de ressources en matière d'information et d'orientation. Le CIO assure l'accueil de tout public (jeunes scolarisés ou non, familles, adultes) pour consultation, en autonomie ou de façon accompagnée, de la documentation sur les métiers et les formations, pour un entretien individuel, pour un bilan d'intérêt ou de personnalité avec un conseiller d'orientation-psychologue...).
Les CIO en Lorraine

L'enseignement supérieur
Les Services d'orientation et d'insertion professionnelle - SOIP

Les services à distance : mon orientation en ligne
L’Onisep et ses conseillers répondent aux  questions des collégien (ne), lycéen (ne), étudiant (e), parent, sur l’orientation, les filières de formation et les métiers. Vous pouvez les contacter directement par téléphone, tchat ou mail.
Site
 

Les aides de la Région

La carte Multipass + 
- Aider les familles à acheter ou à louer des manuels scolaires, grâce à la mise à disposition gratuite d’une carte à puce dotée d’un portemonnaie électronique crédité de sommes variables suivant la nature et le niveau de formation suivis par les élèves des lycées publics ou privés sous contrat d’association.
- Accéder plus facilement à une offre de spectacles de qualité sur tout le territoire.
- Bénéficier d'une réduction sur le coût de la licence UNSS ou UGSEL délivrées dans les lycées.

Les bourses sanitaires et sociales
Attribution d’une bourse à un étudiant inscrit dans une formation initiale du champ sanitaire ou social.

Aide à la mobilité internationale des étudiants

Le fonds social collégien/lycéen
Ce fonds est destiné à faire face rapidement à des situations difficiles que peuvent connaître des collégiens ou lycéens ou leurs familles pour assumer des dépenses de restauration et d’hébergement.

Plus d'informations sur les aides de la Région

Sont présentés ici les principaux dispositifs et mesures d’accès à la formation des salariés du secteur privé en contrat à durée indéterminée (CDI), en contrat à durée déterminée (CDD) et en intérim. Cependant, pour être  informer et conseiller dans vos démarches d’évolution professionnelle, n’hésitez pas à  prendre contact avec un conseiller.

 

Les salariés en CDI

Les mesures à l'initiative de l'employeur
- Plan de formation
- Entretien professionnel
- Bilan de compétences dans le cadre du plan de formation de l'entreprise
- Validation des compétences mise en œuvre par l’employeur
- Période de professionnalisation

Les mesures à l'initiative du salarié
Principaux dispositifs
- Congé individuel de formation des salariés en contrat à durée indéterminée (CIF) 
- Congé bilan de compétences - contrat à durée indéterminée (CBC)
- Congé de validation des acquis de l'expérience des salariés en CDI (Congé VAE)
- Congé individuel de formation - hors temps de travail
- Compte personnel de formation  - CPF

Les mesures en cas de licenciement
- Contrat de sécurisation professionnelle
- Congé de reclassement
- Congé de mobilité

 

Les salariés en CDD
- Plan de formation
- Congé individuel de formation des salariés en contrat à durée déterminée (CIF CDD)
- Congé bilan de compétences - contrat à durée déterminée (CBC-CDD)
- Congé de validation des acquis pour les salariés en CDD
- Compte personnel de formation  - CPF
- Période de professionnalisation

 

Les salariés en intérim
- Plan de formation des entreprises de travail temporaire
- Période de professionnalisation Intérimaires 
- Congé individuel de formation des salariés intérimaires (CIF TT) 
- Congé bilan de compétences - contrat de travail temporaire (CBC-TT)
- Congé de validation des acquis de l'expérience dans le travail temporaire
- Contrat de développement professionnel intérimaire (CDPI)

Sont présentés les principaux dispositifs d’accès à la formation dans la fonction publique. Cependant, pour être  informer et conseiller dans vos démarches, vous pouvez prendre contact avec votre responsable des ressources humaines, vos représentants du personnel ainsi qu’avec un conseiller dans le cadre du conseil en évolution professionnel (CEP).

 

Salarié de la fonction publique État
- Plan de formation
- Compte personnel de formation (CPF) de la fonction publique d'Etat
- Congé de formation professionnelle des agents titulaires de l'Etat (CFP)
- Congé de formation professionnelle des agents non titulaires et ouvriers de l'Etat (CFP)
- Période de professionnalisation

 

Salarié de la fonction publique territoriale
- Préparation aux concours fonction publique territoriale
- Compte personnel de formation (CPF) de la fonction publique territoriale
- Congé de formation professionnelle des agents titulaires des collectivités territoriales (CFP)
- Congé de formation professionnelle des agents non titulaires des collectivités territoriales (CFP)

 

Salarié de la fonction publique hospitalière
- Plan de formation fonction publique hospitalière
- Compte personnel de formation (CPF) de la fonction publique hospitalière
- Période de professionnalisation

Demandeur d'emploi de moins de 26 ans

Sont présentés ici les principaux dispositifs d’accès à la formation pour les jeunes demandeurs d’emploi.
Cependant, pour être informer et conseiller dans vos démarches d’évolution professionnelle, n’hésitez pas à  prendre contact avec un des interlocuteurs ci-dessous :  
Les Missions Locales |  Les CIO |  Le réseau Information Jeunesse

Les dispositifs nationaux
- Contrat d'apprentissage (secteur privé)
- Contrat de professionnalisation
- Contrat emploi d'avenir
- Contrat d'insertion à la vie sociale
- Régime public de rémunération des stagiaires
- Contrat unique d’insertion
- Contrat initiative emploi - Grand Est (CUI-CIE)
- Contrat d'accompagnement dans l'emploi - Grand Est (CUI-CAE)
- Période de mise en situation en milieu professionnel  PMSMP
- Contrat de génération
- Garantie jeunes

et les autres dispositifs comme :
- Fonds d'aide aux jeunes (FAJ)
- Parrainage

Les aides de la Région
- L'offre de formation
Programme des actions pré-qualifiantes et qualifiantes financées par la Région Lorraine.
- École de la deuxième chance
L'objectif est d'aider les jeunes Lorrains de moins de 26 ans, sans qualification et sans emploi, à reprendre une formation en bénéficiant du statut de stagiaire de la formation professionnelle rémunéré, en vue de la construction d’un parcours individualisé.
- Panorama de la rémunération des stagiaires (régime public)

 

Demandeur d'emploi de plus de 26 ans

Sont présentés ici les principaux dispositifs d’accès à la formation des demandeurs d’emploi. Cependant, pour être  informer et accompagner dans vos démarches d’évolution professionnelle, n’hésitez pas à  prendre contact avec un conseiller (cf. Ressources).

Les dispositifs nationaux
- Contrat de Sécurisation Professionnelle (CSP)
- Allocation d'aide au retour à l'emploi-formation (AREF)
- Compte personnel de formation  CPF
- Action de formation préalable au recrutement (Pôle emploi) (AFPR)
- Aide différentielle au reclassement (ADR)
- Contrat de professionnalisation
- Contrat unique d’insertion
- Contrat initiative emploi - Grand Est (CUI-CIE)
- Contrat d'accompagnement dans l'emploi - Grand Est (CUI-CAE)
- Préparation opérationnelle à l'emploi (POE)
- Congé Individuel de Formation salarié en CDD
- Stage agréé au titre de la rémunération des stagiaires
- Rémunération des formations de Pôle emploi (RFPE)
- Aide individuelle à la formation AIF
- Période de mise en situation en milieu professionnel (PMSMP)
- Rémunération de fin de formation (RFF)
- Revenu de solidarité active (RSA)

Les aides de la Région Lorraine
- Panorama de la rémunération des stagiaires (régime public)

Il s'agit des travailleurs indépendants
- Professions libérales
- Commerçants
- Artisans
- Chefs d'entreprise et leurs conjoints non-salariés, leurs auxiliaires familiaux
- Chefs d'exploitations ou d'entreprise agricoles, leurs conjoints non-salariés et membres de leur famille
- Chefs d'entreprise et travailleurs indépendants de pêche maritime et de cultures marines
- Les auto-entrepreneurs


Les travailleurs non salariés, comme les auto-entrepreneurs, sont soumis à une contribution à la formation professionnelle (CFP) qui est acquittée sur la base de leur chiffre d'affaires.
En contrepartie de cette contribution, les non salariés et les auto-entrepreneurs  peuvent, sous conditions, bénéficier du financement de leurs actions de formation en s’adressant à leur FAF de non salariés.

 

Principaux dispositifs d’accès à la formation
- Formation professionnelle des non-salariés
- Formation professionnelle des professions libérales
- Régime public de rémunération des stagiaires

Tag(s) : Dispositifs, Droit formation

Source : GIP LorPM